Il existe différents modes d’extraction pour produire du CBD. C’est d’ailleurs l’un des facteurs qui vont affecter le prix de vente du produit. En effet, il existe des techniques d’extraction qui sont plus qualitatives et donc plus coûteuses, ce qui engendrera des prix plus élevés pour certaines marques de CBD. Les méthodes d’extraction sont généralement des méthodes industrielles, mais cela n’empêche pas qu’il soit possible de fabriquer certains produits de CBD soi-même. On vous dit tout sur la fabrication du CBD dans cet article.

L’extraction du CBD par CO2

L’extraction au CO2, également connue sous le nom « d’extraction supercritique », est actuellement une des méthodes les plus connues pour extraire le CBD des plants de chanvre. C’est une méthode très utile, car le fabricant extrait en fait la totalité du CBD (et d’autres substances) des plantes. Dans ce procédé, on utilise du dioxyde de carbone dit « supercritique ». Le dioxyde de carbone est généralement sous forme gazeuse, mais la pression du gaz augmente au point où il commence à avoir les mêmes caractéristiques qu’un liquide. Ce dioxyde de carbone liquide sera le principal responsable de l’élimination du CBD de la plante de chanvre. Dans ce processus, la plante de cannabis est entièrement utilisée dans la plupart des cas.

Parmi les avantages de cette technique d’extraction au CO2, on note que la plante de cannabis n’est pas chauffée. Par conséquent, les substances pouvant disparaitre au contact de la chaleur sont retenues. Si elles sont chauffées, elles seront perdues. Par conséquent, l’extraction au dioxyde de carbone garantit que tous les composants de la plante de cannabis restent intacts.

A lire aussi:  Huile de chanvre : la meilleure méthode de production

L’extraction du CBD par l’huile

Contrairement à l’extraction du dioxyde de carbone, l’extraction aux huiles végétales se fait principalement grâce au chauffage. Cette méthode d’extraction peut être vue comme du gaspillage, car seuls les bourgeons de chanvre sont utilisés. Le CBD qu’ils contiennent est d’une quantité plus importante que dans n’importe quelle autre partie.

En chauffant, tous les autres composants de la plante de cannabis seront dissous et perdus mis à part le CBD pur. Par conséquent, cette méthode de production permet d’avoir des produits dits de CBD pur.

Le principal avantage de l’extraction de l’huile est son goût unique et propre au CBD. La plupart des gens trouvent que les produits de CBD pur sont meilleurs que les produits CBD RAW. L’inconvénient de l’extraction du CBD est son prix. L’extraction est plus chère que l’extraction au CO2. Ceci est principalement expliqué par le fait que seules des pousses de plantes sont utilisées.

L’extraction du CBD par alcool

De nombreux produits CBD sont produits à partir d’extraction d’alcool. Par rapport à la méthode d’extraction ci-dessus, il s’agit d’une solution qui n’est pas très coûteuse et qui est simple. Cela va d’ailleurs représenter son principal avantage. Habituellement, les bourgeons de cannabis sont les seules parties de la plante à être utilisées. Ensuite, faites-les tremper dans de l’alcool pendant un moment. Après cela, le CBD se dissoudra dans l’alcool et ce dernier s’évaporera. Le CBD restera dans le récipient sous forme de pâte collante.

Est-il possible de faire soi-même son CBD ?

Il faut savoir qu’il est tout à fait possible de faire soi-même ses propres produits de CBD. Cependant, il est plus simple de faire de l’huile de CBD, car cette dernière est faite essentiellement à l’aide de bourgeons de chanvre ou de fleurs de CBD qui sont facilement disponibles. Voici d’ailleurs une technique très efficace pour en faire :

  • tout d’abord, utilisez un broyeur pour que la fleur de chanvre ait une bonne consistance. Il faudrait éviter d’avoir des fleurs trop finement broyées ;
  • placez ensuite un morceau de papier sulfurisé sur une plaque de cuisson, puis étalez les fleurs écrasées dessus. Placez la plaque de cuisson dans un four préchauffé à 110 °C et faites cuire au four pendant une heure ;
  • il est temps de mélanger les fleurs et l’huile pour commencer le processus d’extraction. Mettez les fleurs et l’huile dans une double casserole, remplissez le récipient du bas d’eau et laissez mijoter. L’important est que la texture mijote sans bouillir et que les terpènes s’évaporent au-dessus de 150 °C. Ce processus prend 2 à 3 heures et le produit fini doit être brun verdâtre ;
  • enfin, il faudra simplement filtrer le mélange pour avoir son huile de CBD. Il sera cependant nécessaire de filtrer plusieurs fois le mélange. Le rendu doit être assez clair.