Une personne sur trois ronfle dans son sommeil, et les hommes sont particulièrement touchés. Cependant, la fréquence des ronflements chez les femmes augmente également avec l’âge – et avec l’augmentation du poids. Vous apprendrez dans cet article quelles sont les causes du ronflement, quand il devient dangereux et comment le réduire.

Tout savoir sur le ronflement

Tout d’abord, la bonne nouvelle : la rhonchopathie, terme médical désignant le ronflement, est généralement sans danger pour la santé. Souvent, le ronfleur lui-même ne remarque même pas son « sciage ». Néanmoins, il affecte les phases de sommeil profond, de sorte qu’un repos nocturne peut faire défaut. De plus, le partenaire n’a souvent pas un sommeil paisible. Un ronflement particulièrement fort et irrégulier peut également être le signe de troubles respiratoires. Les arrêts respiratoires répétés en particulier – ce qu’on appelle l’apnée du sommeil – doivent être examinés par un médecin.

Comment le ronflement se produit-il ?


Les bruits typiques du ronflement peuvent se produire à plusieurs endroits des voies aériennes supérieures. Chaque fois que l’air rencontre une résistance pendant la respiration, cela entraîne une vibration plus ou moins forte des tissus mous de la bouche et de la gorge : en particulier aux points étroits des voies respiratoires, comme les amygdales, la base de la langue ou le palais mou, où pend la luette.

Lorsque le corps se détend pendant le sommeil et que les muscles se relâchent, la gorge devient généralement un peu plus étroite. Si vous êtes alors toujours couché sur le dos, la mâchoire inférieure se replie et la langue glisse dans la gorge, ce qui rétrécit les voies respiratoires. Une grosse langue ou des amygdales épaissies réduisent également l’espace de la gorge et peuvent entraîner des ronflements.Comment peut-on exclure l’apnée du sommeil ?

Si votre respiration s’arrête pendant plusieurs secondes lorsque vous ronflez, cela peut entraîner un manque d’oxygène – et augmenter le risque de maladies graves telles que l’hypertension artérielle et les accidents vasculaires cérébraux. Toute personne qui ronfle de manière importante et irrégulière doit donc absolument consulter un médecin afin d’écarter la possibilité d’une apnée du sommeil dangereuse.

Un produit comme https://www.lerabledietetique.fr/article-921-85-bague-anti-ronflement-good-night peux aider pour lutter contre le ronflement.

Quelles sont les causes du ronflement ?

Tout ce qui rétrécit les voies respiratoires pendant le sommeil peut provoquer des ronflements : qu’il s’agisse d’une allergie aux acariens, d’un rhume avec gonflement des muqueuses nasales, de polypes ou d’une inflammation chronique des sinus. Des causes anatomiques sont également possibles, comme une mâchoire inférieure trop petite, une amygdale pharyngée élargie, une cloison nasale déformée ou un palais mou allongé avec une luette élargie.

Comme les muscles et les tissus se relâchent au fil des ans, le ronflement augmente également en fréquence et en volume avec l’âge. C’est à ce moment-là que les femmes qui étaient auparavant protégées du ronflement par des niveaux plus élevés d’hormones féminines commencent également à ronfler. Une autre cause fréquente est l’obésité. Ceci est lié à l’augmentation du tissu adipeux, souvent trop élastique, et à une surface vibrante plus élevée dans le cou. Cependant, les somnifères ou la consommation d’alcool le soir diminuent également la tension musculaire et peuvent augmenter les bruits de ronflement.