"On découvrira qu’à la base de toute maladie, inconfort, douleur, il existe une carence multiple en minéraux et oligo-éléments"

Depuis 150 millions d'années

PANACEUM

Le super elixir de nos cellules

72 minéraux et oligo-éléments extrêmement rares en solution colloïdale.

Pour tous ceux qui l’ont essayée  c'est une véritable "eau de jouvence". «Pas étonnant que le prix Nobel Linus Pauling en ait fait son cordial préféré !»

Le remède secret des Indiens Piute

Jusqu'au milieu du XIXè siècle, les Indiens Piute de l'Utah (USA) ont réussi à tenir secrète une source de jouvence, où coulait une eau qui faisait l'essentiel de leur pharmacopée.

Avant de ressurgir au fond d'une grotte dissimulée dans la masse imposante des montagnes, cette eau traversait une couche semi-fossilifère de végétaux de l'ère secondaire et se chargeait en minéraux et oligo-éléments passés au règne végétal depuis 100 à 150 millions d'années.

Ces plantes de l'ère secondaire, aujourd'hui disparues, avaient la particularité de "digérer" - on dit aujourd'hui rendre bio-assimilables - des éléments que nos plantes actuelles laissent dans le sol au profit de résidus de la pollution. Or nous savons que pour fonctionner correctement, nos cellules ont besoin - même en infîmes quantités - d'une grande partie des atomes du tableau de Mendeleev, et ce dans des proportions compatibles avec la vie et propres à assurer l'entretien de nos fonctions métaboliques. Cette remarquable proportion oligo-minérale se retrouvait donc ainsi naturellement inscrite dans l'eau de cette source indienne.

Les Indiens Piute possédaient là un trésor autrement plus intéressant qu'une mine d'or : une mine de santé unique au monde.

Unique parce que les 72 minéraux, oligo-éléments, éléments-traces et hyper-traces qu'elle contient ont été    assemblés au cours des siècles en "clusters" (polymères de molécules) électro-colloïdaux. Depuis des siècles, les habitants de l'Utah bénéficiaient d'une solution colloïdale naturelle qui jaillissait de terre et qui soignait de nombreuses maladies.

Las, un jour - comme dans Manon des Sources, l'eau miraculeuse cessa de couler et ses vertus ne furent bientôt plus qu'échos de la légende, rapportés par les derniers survivants d'une époque où les sols étaient encore fertiles et les eaux pures.

Les Indiens Piute possédaient là un trésor autrement plus intéressant qu'une mine d'or : une mine de santé unique au monde.

Histoire d'une guérison annoncée

En 1920 un fermier souffrant de calculs rénaux et propriétaire du terrain sous lequel coule encore un mince filet d'eau miraculeuse, est conduit à la source sacrée par les derniers Anciens de la tribu. A tout hasard, il absorbe une lampée d'eau dans le creux de sa main et remplit une gourde pour poursuivre le traitement. Les Indiens lui recommandent de n'en prendre qu'en petites quantités car c'est un remède puissant.

Au bout de quelques semaines, le fermier se sent léger et libre de ses mouvements : ses calculs rénaux ont totalement disparu ! Passant de la stupéfaction à l'exaltation et de l'exaltation à la réflexion, notre fermier se dit qu'il doit absolument en faire profiter ses semblables. Il fait donc essayer son eau à des proches qui, comme lui, souffrent de calculs rénaux. Ils sont émerveillés par les résultats. Et puis, chemin faisant, l'eau est bue par des gens souffrant divers maux : articulaires, digestifs, circulatoires. L'engouement gagne rapidement toute la région. On l'essaye même sur la peau, pour effacer une vilaine acné ou traiter un psoriasis. 

Même succès. La source devient célèbre dans tout l'état et les bouteilles passent maintenant les frontières. Jusqu'au jour où la source, qui commence à tarir, ne suffit plus à remplir toutes ces bouteilles. Serait-ce la fin de tous ces bienfaits ?

Les géologues ont découvert que les terrains environnants contenaient des "poches" de plantes préhistoriques semi-fossilisées, miraculeusement préservées depuis 150 millions d'années.

C'est alors que notre fermier a une idée géniale : puisque selon les dires de quelques médecins les propriétés thérapeutiques de cette eau sont en étroite relation avec la nature du sous-sol traversé, il faut faire une étude géologique de toute urgence.

«Les géologues, raconte le petit-fils du fermier, ont découvert que les terrains environnants contenaient des "poches" de plantes préhistoriques semi-fossilisées qui ont été miraculeusement préservées, depuis approximativement 150 millions d'années par la structure géologique du sous-sol.»

Puisque le circuit naturel de l'eau à travers ces couches géologiques ne se fait plus, le transfert minéral s'opérera en laboratoire, avec l'eau d'une autre source filtrée par des blocs de végétaux fossiles extraits de ces couches du crétacé, 60 mètres sous terre. La Minéral Gold, source de l'ère secondaire, venait de renaître.

Les cytonutriments énergétiques de PANACEUM, un super-carburant cellulaire

Aujourd'hui, des recherches poussées en laboratoire (Ana-Bio Corp Laboratories), à l'aide d'un spectrographe à plasma d'argon, ont révélé la présence d'un spectre étonnamment large de 72 minéraux incluant des oligo-éléments extrêmement rares sous forme électro-colloïdale.

Sans ces minéraux et oligo-éléments, les processus de régénération cellulaire ne se déclenchent pas.

Le rôle des éléments électro-colloïdaux dans les réactions biochimiques et bioélectriques a été récemment établi chez les végétaux d'abord, puis sur les animaux et l'homme. Les oligo-éléments colloïdaux sont des catalyseurs indispensables aux multiples fonctions métaboliques. Leur seule présence suffit à déclencher ou à relancer des réactions chimiques impossibles à obtenir en leur absence. Polarisés électronégativement, les colloïdes attirent à eux les toxines et les poisons, contribuant à les extraire de nos cellules. En même temps, ils y déposent le minéral ou métalloïde qu'ils recèlent, réactivant les fonctions cellulaires et renforçant le système immunitaire.

Le Dr. Robert La faye, attaché au Centre de Recherche Américain sur le métabolisme va même jusqu'à dire "qu'aucune des fonctions cellulaires ne peut se produire correctement si l'organisme ne reçoit pas la totalité des minéraux et minéraux-traces nécessaires au métabolisme".

«Sans ces minéraux et oligo-éléments, ajoute-t-il, les processus de régénération cellulaire ne se déclenchent pas. Ainsi les enzymes (groupes d'acides aminés couplés à un minéral) ne peuvent exister sans minéraux et oligo-éléments.

Ces substances sont les constituants de base du monde vivant.

«Or, signale-t-il, les conditions qui président au développement des maladies dégénératives ont toujours pour origine, à un degré ou à un autre, une déminéralisation plus ou moins sévère de l'organisme.» Aussi le Dr. La Faye écrit-il dans son rapport annuel : «En fournissant aux cellules quelque 72 minéraux-traces sous une forme directement assimilable, la solution colloïdale de PANACEUM "nettoie" les cellules en profondeur et restaure de manière spectaculaire l'équilibre minéral de l'organisme.»

Le Dr. Michael Zimmerman, chef de service dans une clinique d'Uberlingen spécialisée dans le traitement des maladies chroniques et des patients résistants aux traitements va même encore plus loin en concluant à l'issue d'essais cliniques : «Le corps humain a besoin de la totalité de la gamme des minéraux-traces idéalement disponibles dans la nature. Ces substances sont les constituants de base du monde vivant. L'assimilation des vitamines et acides aminés, la fabrication des enzymes et des hormones dépendent entièrement de cet apport quotidien en minéraux-traces dont certains à dose infinitésimale, mais ces minéraux sont pour la plupart absents de nos régimes alimentaires carencés. Mineral Gold "nettoie" les cellules en profondeur et restaure de manière spectaculaire l'équilibre minéral de l'organisme.

Les végétaux semi-fossilisés à l'origine de Panaceum, inaltérés depuis l'ère secondaire, ont conservé ces nutriments désormais absents de la surface du globe. Ils constituent, à ce jour, la seule source de minéraux biocompatibles dont nous disposons.»

Les recherches les plus avancées en biophysique et en biochimie moléculaire  montrent que les minéraux jouent un rôle critique dans la synthèse de l'ADN et de l'ARN, qui sont à la base des processus de réplication et de duplication de la structure cellulaire.

Les carences et subcarences en oligo-éléments electro-colloïdaux provoquent des dysfonctionnements et des ruptures dans les processus de régénération cellulaire.

Nous vieillissons plus vite, développons toutes sortes de maladies chroniques - à leur tour entretenues par l'action iatrogène des médicaments chimiques - et nous mourons avant l'heure après avoir vécu une retraite difficile entre les cabinets médicaux et l'hôpital.

Pour la petite histoire, signalons que Linus Pauling (prix Nobel pour ses travaux de chimie moléculaire et prix Nobel de la paix) consommait régulièrement cette eau "thérapeutique" et en était devenu un des plus fervents prescripteurs. Il est aujourd'hui imité par des milliers de consommateurs avisés qui savent que leur nourriture est carencée en oligo-éléments, détruits par les engrais chimiques qui appauvrissent les sols de nos campagnes. Ils savent aussi que la pollution accentue les effets dévastateurs de ces carences.

Livraison Gratuite
France, Benelux et UK
à partir de 100€